En 1975, Madame Gisèle Auprix St-Germain est diagnostiquée de la sclérose en plaques à 35 ans. Voulant s’investir auprès des autres personnes ayant reçu le même diagnostic qu’elle, elle organise un premier colloque pour les personnes atteintes de la sclérose en plaques. C’est le début de la grande aventure. En 1979, l’Association recherche son premier financement, que l’Office des personnes handicapées du Québec lui offrira tout en reconnaissant l’Association comme organisme de promotion. Centraide lui offre aussi sa première subvention qui se répètera jusqu’en 2014.

En 1978, l’Association donne ses lettres patentes et elle obtient son incorporation à titre d’organisme à but non lucratif en novembre. Toutefois, les membres de l’association font face à plusieurs difficultés qui conduisent à une première enquête sur la méconnaissance et les préjugés liés à la maladie. Cette étude dévoile les nombreuses lacunes dans les services de maintien à domicile, les traitements et le support psychologique. Le Guide d’approche et d’intervention auprès des personnes atteintes de la sclérose en plaques est alors publié.

Afin de permettre aux membres de s’intégrer plus aisément et de se rencontrer, l’Association met sur pied le dîner communautaire, tous les mercredis, en 1985. Cette activité se perpétue encore aujourd’hui. L’Association poursuit des démarches afin d’obtenir une maison de répit pour les personnes atteintes de sclérose en plaques. En 1992, les Sœurs Grises de Montréal répondent aux prières de l’ASPRS et leur donne le Foyer St-Antoine où les bureaux de l’Association s’installeront. Toutefois, les projets et les améliorations que veux faire l’Association l’amène à organiser un second colloque, celui-ci traitant de la famille et de la maladie.

En 2010 sonne le glas du déménagement. L’Association déménage son effectif et ses activités à St-Hubert en plus de recevoir le prix du SEMO-SDEM pour l’embauche de personnel avec limitations physiques. Aujourd’hui, l’Association compte plus de trois cents membres et occupe une place enviable dans sa communauté. Elle se développe à travers ses projets et poursuit sa mission d’accompagnement auprès des personnes atteintes de sclérose en plaques.

3825Windsor

Actuel bureau de l’ASPRS, situé à l’étage, au 3825, rue Windsor à St-Hubert.